Aperitivos, Brunch, Family Kitchen, Ingressos, Receitas vegetarianas, Refeição Expresso, glúten

salada de melão…

salada de melão…
salada de melão…
salada de melão…

le-trio-de-salades-de-melons2

Envolées automnales

Le froid qui s’installe durablement

N’empêche pas mes envolées

De continuer allègrement

Leur bonhomme de chemin gourmand

D’estivales,

Elles sont devenues automnales

L’automne !!!

Superbes couleurs dans l’année

Saison riche en produits

Qui me permet de continuer

À vous proposer

Des délices colorés

Originaux, rapides à réaliser

Tout simplement savoureux.


BN Nath

O 16/10/2016

 

Lire ici le fil de mes envolées estivales

 

le-trio-de-salades-de-melonsjpg

 

 

 

 

 

Le melon charentais a une fois de plus été la vedette de nos tablées cet été. Le melon Galia, quant à lui, un fruit rond, à la peau beige orangée, à l’écorce finement brodée et à la chair d’un beau vert tendre, a été ignoré par beaucoup. Quand j’en parle autour de moi, on me demande : « Le melon espagnol ? Je ne pense jamais à l’acheter !!! ». De fato, la variété espagnole du melon, en forme de ballon de rugby et à la chair juteuse, est aussi impuissante à s’imposer dans notre assiette que la Galia. Cette dernière a pourtant une chair aqueuse, subtilement sucrée, très parfumée, qui peut s’apprécier à l’entrée comme au dessert.

 

le-trio-de-salades-de-melons

 

LE MELON « CHARENTAIS DE CAVAILLON »

Le type de melon le plus cultivé en France depuis la seconde moitié du XXème siècle est le melon de Cavaillon ou Charentais : fruit rond, d’un kilogramme environ, précoce, à chair orange, sillonné, sucré et parfumé. Il ne s’agit pas du melon cultivé traditionnellement en Provence dont on peut voir des illustrations par exemple sur des cartes postales du marché de Cavaillon à la fin du XIXème siècle. Il n’est pas décrit sous ce nom dans « le Vilmorin », ouvrage de référence ; cependant la description de la variété « melon de 28 jours » s’en rapproche. Il semblerait en fait qu’un jeune agriculteur de la région de Cavaillon soit allé faire son service militaire dans les Charentes vers les années 1920, qu’il ait remarqué une variété locale et qu’il ait rapporté des graines dans sa ville d’origine. Ce melon s’est bien adapté et a été adopté d’abord par les producteurs de la région de Cavaillon puis de la France entière, d’où le « melon charentais de Cavaillon ».

Janvier-février 2014

Michel PITRAT

Directeur de recherche à l’INRA Avignon

Membre du comité de rédaction de Jardins de France

http://www.jardinsdefrance.org/le-melon-toute-une-histoire/

Je vous propose des salades variées à base de melon

Issues de mon imagination

En ébullition

 

Je commence par la salade de duo de melons aux copeaux de parmesan (dédiée aux Afapeuses 🙂 )

salade-de-duo-de-melon-aux-copeaux-de-parmesan2

registro

PrintFriendlyTumblrO email